ARGUMENTAIRE destiné à être bien préparé aux questions des m

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ARGUMENTAIRE destiné à être bien préparé aux questions des m

Message  Lucie le Ven 1 Fév - 11:51

ARGUMENTAIRE destiné à être bien préparé aux questions des médias. Il concerne la formation en Master FLES, et devra être adapté pour d’autres formations destinées au public spécifique des immigrés en France.


Les différences entre enseigner le FLE et le FLM


FLE
FLM
Il faut enseigner l’oral et l’écrit (compréhension et expression)
Seulement l’écrit
Visée communicative :
Tous les registres de langue, du français de la rue jusqu’à la langue soutenue, pour pouvoir échanger aussi bien avec des copains qu’avec un employeur.

Visée savante :
Langue soutenue

Visée culturelle : on ne peut enseigner une langue sans la culture qu’elle véhicule.
- Niveaux débutants : se repérer dans l’organisation sociale et la géographie, en France et en Francophonie
- Niveaux avancés : l’argumentation, le débat ne sont pas des façons de penser universelles mais bien propres à notre culture occidentale.

Culture cultivée :
Littérature, histoire, géographie, arts, sciences




Pourquoi un BAC+5. Ce qu’apporte la formation



A. SCIENCES DU LANGAGE : regard extérieur sur la langue, affranchi de l’enseignement grammatical traditionnel français qu’on a reçu. Permet d’enseigner à des publics qui n’ont pas de bagage grammatical, ni en français ni dans leur langue maternelle. Permet aussi de comparer le fonctionnement du français à celui d’autres langues, celles des apprenants si on les connaît.

B. REFLEXION DIDACTIQUE : réflexion en amont et non application de recettes.

• Différenciation des publics et de leurs particularités :
- étranger bien scolarisé / illettrisme / analphabétisme
- FLE / FLS / en France / à l’étranger
- Enfant / adolescent / étudiant / adulte salarié / adulte en insertion
• Expertise d’un besoin en formation à partir du public, du pays, du contexte d’apprentissage, des objectifs à atteindre.
• Possibilité de créer un programme en conséquence = supports pédagogiques, progression, évaluations. Par contre, un Français natif, sans formation, ne pourra que suivre un manuel, au mieux en l’adaptant ou le complétant.
• Connaissance des différentes méthodologies et des différents modes d’apprentissage (visuel, auditif…) qui permet l’adaptation, la remédiation aux obstacles rencontrés.
• Réflexion sur l’interculturel, qui permet de bien se positionner par rapport à l’étranger, et d’éviter les dérives ethnocentristes et paternalistes.

C. EXPERIENCE de l’enseignement : de 3 à 12 mois de stage(s) à la fin du Master 2


Ajoutons qu’il faut du temps pour l’assimilation et le mûrissement de ces principes et expériences. Une formation courte, en quelques jours, n’est de plus pas applicable intelligemment du jour au lendemain.
Enfin, le FLE est un domaine extrêmement vaste, qui nécessite de se spécialiser, en situation professionnelle. La formation apporte de solides bases pédagogiques et des repères bibliographiques qui permettront de s’orienter vers les bonnes lectures pour continuer à s’autoformer.[b]


Argumentaire rédigé par Marie-Pierre Perez

_________________
Lucie Jandot

Lucie
Admin

Messages : 62
Date d'inscription : 10/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://flerhone.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum