négos salaires organismes de formation

Aller en bas

négos salaires organismes de formation

Message  cricri le Dim 17 Fév - 20:41

COMMUNIQUE DE PRESSE

NEGOCIATION SALARIALE dans la branche
des ORGANISMES de FORMATION


Le SNPEFP CGT, après avoir protesté contre la manière dont sont conduites les négociations et contre le chantage exercé par la FFP, a quitté la table des négociations lors de la réunion du 5 février 2008.

Que veulent les employeurs ?
La Fédération patronale est très demandeuse d’un accord rapide portant modernisation des conditions d’emploi des salariés. Le souhait des employeurs est de rendre compétitif ce secteur en adaptant la ‘production’ aux attentes, disponibilités et exigences des clients.
Pour cela, quelle solution proposent-ils ? Réaménager la CCNOF et l’accord ARTT du 6/12/99 en y intégrant de nouveaux outils d’organisation et d’aménagement du temps de travail. De quoi s’agit-il ? De faire entrer dans la CCN OF l’évolution de la réglementation - loi FILLON (2003), loi sur la négociation collective (2004), loi de réorganisation du temps de travail (2005), loi TEPA (2007)-.

La FFP, en échange d’une augmentation de la valeur du point, demande d’accroître la flexibilité et la précarité par la révision de l’article 5 de la convention collective pour permettre :
• De réaliser, pour les temps partiels, des heures complémentaires au delà du plafond légal de 10% avec un délai de prévenance réduit.
• D’augmenter le contingent d’heures supplémentaires ;
• D’introduire le choix individuel d’augmenter son temps de travail (temps choisi)
• D’appliquer le forfait jour aux formateurs, ce qui remet en cause la répartition conventionnelle du temps de travail pour cette catégorie de salariés
En parallèle, un diagnostic a été commandé par ces mêmes patrons et les représentants des salariés concernant le temps de travail des formateurs D et E. C’est se moquer de l’étude en cours et des résultats attendus pour mai 2008.

Que veut le SNPEFP ?
Les autres organisations syndicales ont fait le choix de poursuivre la négociation sur la base des propositions patronales ! Le SNPEFP CGT ne comprend cette précipitation d’accepter de négocier sur d’autres thèmes que celui des salaires.
La CGT affirme que le devenir des emplois passe par la revalorisation du travail, l’attractivité des salaires liés aux qualifications, la reconnaissance et prise en compte des formations suivies, le renforcement dans le cadre national de garanties et droits acquis aux salariés, la résorption des emplois précaires et leur transformation en emplois stables, la transformation des heures supplémentaires en postes effectifs.

Nos revendications relèvent de l’urgence à donner une cohérence à la CCNOF, en particulier :
• de rééquilibrer et réharmoniser la grille des salaires dont l’écrasement pénalise les catégories A et B qui ne bénéficient pas d’un véritable traitement indiciaire ;
• de revaloriser et réaménager les coefficients attribués à chaque catégorie.

Cela ne devrait pas être un effort pour les employeurs , compte tenu de la forte croissance des organismes de formation. L’enquête annuelle de la FFP confirme une évolution moyenne de + 2, 9% par an du chiffre d’affaires depuis 10 ans et, récemment, une progression du chiffre d’affaires de + 4,3% pour 2005. Ces bons résultats sont obtenus grâce à une consommation accrue de formation, en partie aux achats de DIF et au contrat de professionnalisation.

Enfin, triste constat : la même Fédération de la FORMATION refuse de signer un accord de branche sur … la formation !
Paris le 6 février 2008
Contact :
Smaîl Lamara
Secrétaire national
SNPEFP CGT

cricri

Messages : 17
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum